La production de cuir peut se révéler très polluante et provoquer des allergies de peau. Cependant, il existe aujourd’hui de nouvelles méthodes naturelles qui changent la donne.

Le tannage au chrome : rapide mais polluant et toxique

Si vous avez du cuir chez vous, il est très probable qu’il ait été tanné au chrome… En effet, ce processus de tannage a été privilégié depuis la fin du XIXe siècle pour à sa rapidité. Il représente plus de 85% des cuirs produits dans le monde.

Pour devenir du cuir, les peaux doivent être plongées dans des “tanins”, qui peuvent être végétal, minéral ou combinés. Le tannage dit “au chrome” se fait dans des sels de chrome, un tanin minéral.

Cette technique est très rapide et donne des cuirs très résistants. Le problème, c’est qu’elle est très polluante pour les nappes phréatiques et extrêmement toxique pour les ouvriers (voir cet article).

De plus, sous certaines conditions de chaleur et d’humidité, les sels de chromes peuvent s’oxyder pour devenir du chrome, une substance cancérigène et allergène.

Le tannage végétal pour un cuir plus respectueux de votre peau et de l’environnement

C’est pour contrer ces effets que de plus en plus de producteurs privilégient un tannage végétal plutôt que minéral.

Certes, ce procédé est 4 à 5 fois plus coûteux que le tannage au chrome (notamment car il est beaucoup plus long), mais il a l’énorme avantage de ne pas être toxique, ni pour l’environnement, ni pour les ouvriers, ni pour vous.

En effet, le tannage végétal utilse des tanins exclusivement végétaux, extraits d’arbres comme le châtaigner ou l’acacia, en fonction du type de peau utilisé.

Les produits utiliant du cuir tanné végétalement sont donc généralement plus chers que la moyenne, mais pour un coût environnemental et social bien moindre !

Découvrez nos sandales Ancient Greek Sandals, au cuir tanné végétalement